indépendant

indépendant

indépendant, ante [ ɛ̃depɑ̃dɑ̃, ɑ̃t ] adj.
• 1584; de 1. in- et dépendant
IQui est libre.
1(Personnes) Indépendant de... : qui ne dépend pas (de qqn, qqch.). Être indépendant des autres. « Ses généraux, trop indépendants les uns des autres » (Ségur).
Absolt Qui est libre de toute dépendance. Être, se vouloir indépendant. libre (cf. Être son propre maître, n'avoir de compte à rendre à personne). Une femme indépendante, (spécialt) qui ne dépend pas d'un homme, des hommes. Il gagne sa vie, il est maintenant indépendant. autonome. « Il ne faut être ni père, ni époux, si l'on veut vivre indépendant » (Senancour). Député indépendant, non-inscrit (à un parti). — Artiste, écrivain indépendant, qui crée de manière indépendante, en dehors de toute école ( dissident, hétérodoxe; non-conformiste) . Société des Artistes indépendants, fondée en 1884, et formée d'artistes qui exposent librement leurs œuvres, sans se soumettre à un jury. N. m. Le Salon des Indépendants. Spécialt Travailleur indépendant : personne non salariée qui exerce sa profession sans être soumise à un employeur. Photographe indépendant. free-lance.
2(Choses) Qui garantit l'indépendance de qqn. Position, situation, profession indépendante. libéral.
3(Personnes) Qui aime l'indépendance, ne veut être soumis à personne. individualiste, non-conformiste; indocile. Il est indépendant et ne veut en faire qu'à sa tête, qu'à sa volonté. Caractère, esprit indépendant.
4Se dit d'un organe, d'une collectivité qui jouit de l'indépendance. autonome. État, pays indépendant et souverain. aussi non-aligné.
II
1Indépendant de... : qui ne change pas, ne varie pas en fonction de (qqch.) ( absolu, constant, 1. fixe) . « La chaleur de l'eau est indépendante de la violence de l'ébullition » (d'Alembert). Sans rapport, sans relation avec (qqch.). Événements indépendants les uns des autres. Pour des raisons indépendantes de notre volonté, nous avons dû... Le frein à main est indépendant du frein à pied.
2Absolt, au plur. (Choses) Sans dépendance mutuelle. distinct, séparé. Deux questions indépendantes. Mécanismes indépendants. autonome. Roues avant indépendantes. Math. Vecteurs indépendants, dont il n'existe aucune combinaison linéaire de valeur nulle. Événements indépendants, tels que la probabilité de l'un relative à l'autre soit égale à la probabilité simple de l'un. Phys. Variable indépendante, qui n'est fonction d'aucune autre variable. — Gramm. Proposition indépendante, qui ne dépend d'aucune autre et dont aucune autre ne dépend.
3Spécialt Se dit d'un logement, isolé ou séparé des logements contigus, possédant une entrée particulière. Chambre à louer, indépendante. Entrée indépendante.
⊗ CONTR. Assujetti, dépendant, esclave, soumis, subordonné, tributaire. — Connexe, corrélatif.

indépendant, indépendante adjectif (de dépendant) Qui n'est en aucune façon lié à autre chose, qui est sans rapport avec autre chose : Ces deux phénomènes sont indépendants (l'un de l'autre). Qui a son autonomie, sa liberté d'action et, en particulier, qui subvient lui-même à ses besoins : Il gagne sa vie, il est maintenant indépendant. Qui jouit de l'indépendance politique. Se dit d'un local qui a son entrée propre, qui est distinct d'un logement, d'un local contigu ou proche. Se dit d'un axiome qui a la propriété d'indépendance. ● indépendant, indépendante (expressions) adjectif (de dépendant) Événements indépendants, événements A et B d'un même univers tels que la probabilité conditionnelle de A relative à B soit égale à la probabilité simple de A : PB(A) = P(A). Proposition indépendante ou indépendante (nom féminin), proposition qui ne dépend d'aucune autre et dont aucune autre ne dépend. Variables aléatoires indépendantes, variables aléatoires conjointes X et Y susceptibles de prendre respectivement les valeurs xi de probabilité pi et yj de probabilité qj et telles que la probabilité pour que X soit égale à xi et Y soit égale à yj est piqj. Vecteurs linéairement indépendants, famille finie (Xi) i ∊ [1, p] d'éléments d'un K-espace vectoriel E telle que, pour tout λ1, …, λp de K vérifiant ● indépendant, indépendante (synonymes) adjectif (de dépendant) Qui n'est en aucune façon lié à autre chose, qui...
Synonymes :
- dissocié
- séparé
Contraires :
- enchaîné
- lié
Qui a son autonomie, sa liberté d'action et, en particulier...
Synonymes :
Contraires :
- inféodé
- subordonné
Qui jouit de l' indépendance politique.
Synonymes :
Contraires :
- colonisé
indépendant, indépendante adjectif et nom Qui n'est pas affilié à une association ou une école, un syndicat, un parti, etc. : Candidat indépendant. Qui aime à se déterminer seul, sans être sous l'influence de quelqu'un d'autre ou d'un milieu social, culturel quelconque : Jeune fille très indépendante. Se dit d'un artiste qui œuvre à l'écart des courants esthétiques majoritaires (par exemple à l'écart des courants académiques au XVIII ou au XIXe s., des avant-gardes au XXe s.). Se dit d'un travailleur non salarié qui effectue, moyennant rémunération, un travail pour autrui réalisé en toute indépendance et avec des moyens propres. (On distingue plusieurs catégories de travailleurs indépendants [artisans, professions libérales ou agricoles, professions industrielles et commerciales.) Nom donné à divers groupes parlementaires français (et à leurs membres) constituant l'aile droite des républicains modérés, sous la IIIe et la Ve République. Nom donné aux membres d'une secte politique et religieuse anglaise des XVIe et XVIIe s. et à ses membres. (Calvinistes stricts, ils constituèrent les groupes les plus dynamiques du mouvement puritain, notamment au XVIIe s.) ● indépendant, indépendante (synonymes) adjectif et nom Qui n'est pas affilié à une association ou une école...
Synonymes :
Qui aime à se déterminer seul, sans être sous l'influence...
Synonymes :
- libéré
- rétif
Contraires :
- obéissant

indépendant, ante
adj.
d1./d Libre de toute sujétion, de toute dépendance. Peuple indépendant.
d2./d Qui refuse toute sujétion, toute dépendance. C'est un garçon très indépendant.
d3./d état indépendant, qui jouit de l'indépendance (sens 3).
d4./d Indépendant de: qui n'a pas de rapport avec. C'est un point indépendant de la question.
|| MATH Variable indépendante: variable qui peut prendre n'importe quelle valeur, quelle que soit celle des autres variables.
|| GRAM Proposition indépendante, qui ne dépend d'aucune autre et dont aucune ne dépend.

⇒INDÉPENDANT, -ANTE, adj.
Qui est dans une relation, un état de non-dépendance.
A. — [En parlant de pers.] Qui jouit d'une entière autonomie vis-à-vis de quelqu'un ou de quelque chose. On n'a que faire des grands seigneurs, on est libre, indépendant, on est roi dans son magasin; reste dans le tien... c'est ta place! (SCRIBE, Bertrand, 1833, II, 2, p. 149). Freud, et plus encore un disciple très indépendant de la psychanalyse, Jones, attachent une grande importance aux suites d'une fixation de ce stade (MOUNIER, Traité caract., 1946, p. 142) :
1. Dès qu'Antoine se trouvait auprès de Philip, insensiblement, sa personnalité se modifiait, subissait comme une diminution de volume : l'être indépendant et complet qu'il était l'instant d'avant retombait automatiquement en tutelle.
MARTIN DU G., Thib., Consult., 1928, p. 1063.
En partic.
1. [Dans le domaine des besoins matériels] Qui est en mesure de subvenir entièrement à ses besoins. Et toi, tu n'as jamais pensé à te marier? — Non, dit-elle, maintenant j'ai un métier; il remplit ma vie, je suis indépendante; je n'ai jamais rencontré un homme qui me plaise (MAUROIS, Climats, 1928, p. 135).
Spécialement
[Dans le monde sportif] Coureur indépendant. Coureur appartenant à une catégorie intermédiaire entre l'amateurisme et le professionnalisme. Emploi subst. Étant privés de toute poule de vitesse avec les « Pros » depuis la suppression de la catégorie « Indépendants », tous nos espoirs ne se rencontrent que dans quelque course de vitesse ouverte (L'Œuvre, 4 févr. 1941).
[Dans le monde du travail] Travailleurs indépendants (p. oppos. aux salariés du secteur public ou privé) :
2. L'occasion directe en a été la loi du 22 mai 1946 tendant à généraliser la sécurité sociale, spécialement l'assurance-vieillesse, à toutes les catégories de travailleurs indépendants (artisans, chefs d'entreprise du commerce et de l'industrie, professions libérales...).
MEYNAUD, Groupes pression Fr., 1958, p. 92.
2. [Dans le domaine du caractère, du jugement, du goût] Qui ne souffre aucune contrainte imposée à son libre-arbitre. Au moins, si les autres étaient rentrées, j'étais sûr de trouver là tante Berthe, seule, toujours indépendante de caractère, et dédaigneuse des rhumes du soir, des fraîcheurs du serein (LOTI, Rom. enf., 1890, p. 171) :
3. Mais elle était indépendante d'esprit, et de ferme raison; elle restait à part des autres catholiques, et n'était pas très bien vue d'eux; ils trouvaient en elle un mauvais esprit, ils n'étaient pas loin de la regarder comme une libre penseuse, ou sur le chemin de l'être parce qu'en bonne petite Française, elle n'entendait pas renoncer à son libre jugement...
ROLLAND, J.-Chr., Antoinette, 1908, p. 878.
Emploi subst. Je ne crains pas ce genre d'écarts, propres aux indépendants et aux ombrageux (COLETTE, Jumelle, 1938, p. 4).
♦ [Dans le monde artist.] Société des Artistes Indépendants; sculpteur, peintre indépendant. Artistes soumettant leurs œuvres au jugement du public et non à celui d'un jury. Emploi subst. Salon des Indépendants. Je ne puis trop applaudir aux tentatives des indépendants qui apportent une méthode nouvelle, une senteur d'art singulière et vraie (HUYSMANS, Art mod., 1883, p. 13).
♦ [Dans le monde pol.] En France, appellation de certains partis ou groupes politiques conservateurs. Républicain indépendant. C'est en vain que tu dissimules tes véritables opinions sous les épithètes usurpées de républicain indépendant (LARBAUD, Barnabooth, 1913, p. 226). Emploi subst. Centre national des indépendants et des paysans. Dans cette persuasion, ils ont méprisé et les royalistes qu'ils avoient repoussés des élections de 1815, et les indépendants qu'ils vouloient exclure des élections de 1816 (CHATEAUBR., Mél. pol., 1816-24, p. 286).
B. — 1. [En parlant d'un organe ou d'une collectivité] Qui n'est pas soumis à l'autorité d'un autre organe ou d'une autre collectivité. Répression des « diffamations de presse » à l'aide du tribunal civil, c'est-à-dire suppression pure et simple de la loi de 1881 et bouclage de la presse indépendante (L. DAUDET, Brév. journ., 1936, p. 75) :
4. Ces quatre collèges de la loi sont indépendants; malgré un certain nombre de règlements communs, ils ont chacun leur administration, sous la direction des anciens, ou benchers.
MORAND, Londres, 1933, p. 254.
2. [En parlant d'un pays, d'un état, d'une nation] Qui n'est soumis à aucun pouvoir extérieur. Pendant quinze ans, la colonie fit partie de la Nouvelle Galles du Sud, et releva de Sydney, sa capitale. Mais, en 1851, elle fut déclarée indépendante et prit le nom de Victoria (VERNE, Enf. cap. Grant, t. 2, 1868, p. 97) :
5. Seules, l'abolition du Protectorat, l'accession de la Tunisie au stade d'un État indépendant et souverain (...) permettront une coopération amicale, féconde et durable entre les deux pays.
Combat, 19-20 janv. 1952, p. 5, col. 3.
C. — [En parlant de choses]
1. a) Qui n'a aucun rapport de dépendance avec autre chose. Ce qui, de nos jours, partage encore Plassans en trois parties indépendantes et distinctes, c'est que les quartiers sont seulement bornés par de grandes voies (ZOLA, Fortune Rougon, 1871, p. 37). Ces roues, en raison de leur montage, se nomment roues indépendantes (CHAPELAIN, Techn. automob., 1956, p. 202).
Spécialement
HABITAT. Pièce indépendante. Pièce qui ne communique pas avec les autres pièces d'un appartement ou qui ne fait pas partie de l'appartement. Il y a un tas de chambres, ici; mais toutes ne sont pas indépendantes (GIDE, Faux-monn., 1925, p. 1159).
LING. Monème indépendant. Élément irréductible du message sans rapport avec les autres éléments constitutifs de l'énoncé (d'apr. MOUNIN 1974).
♦ [Dans la gramm. traditionnelle] Proposition indépendante. ,,Proposition qui ne dépend d'aucune autre proposition et qui n'en a aucune sous sa dépendance`` (MOUNIN 1974).
MATH. Variables aléatoires indépendantes. ,,Dans un ensemble probabilisé deux variables aléatoires X et Y sont indépendantes si, pour tout nombre réel x, les images réciproques par X et Y de l'intervalle [-∞ , x] sont des événements indépendants`` (CHAMB. 1972).
b) Qui n'est soumis à aucun pouvoir extérieur :
6. La condition essentielle du développement indépendant du programme nucléaire français est réalisée durant cette même période par le succès des prospections minières dans la métropole.
GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p. 96.
2. HABILL. Chapeau indépendant américain. Emploi subst. [En souvenir de la coiffure des soldats de la guerre d'Indépendance américaine] Un indépendant :
7. Certes, M. le chapelier est modeste; d'autres se disent inventeurs des modes, lui n'est qu'observateur; toutefois il en résulte que son magasin est curieux : depuis le lampion du sulpicien jusqu'aux petits chapeaux à la Bonaparte; depuis le claque jusqu'à l'indépendant, tout s'y trouve...
BALZAC, Œuvres div., t. 1, 1826, p. 174.
3. Indépendant de. Dont la nature, l'existence, la réalisation, la production n'est pas fonction de telle ou telle chose. Chez l'auteur anglais, l'idée n'est ni indépendante de la religion ni indépendante des nouveaux principes qui l'attaquent (NERVAL, Faust, 1840, p. 8) :
8. Il faut donc ou motiver cette séparation par des incidents indépendants de la volonté d'Édouard, ou que Mary le suive hors d'Angleterre; mais dans ce cas la catastrophe sera plus difficile à amener.
LAMENNAIS, Lettres Cottu, 1830, p. 218.
Rem. La constr. indépendant de renvoie à 2 notions distinctes : a) suivie d'un subst. non déterminé, elle exprime une idée de relation : indépendant de caractère « quant à son caractère, pour ce qui est du caractère »; b) suivie d'un n. propre ou d'un subst. déterminé, elle répond à la forme négative du verbe dépendre : indépendant de sa volonté « qui ne dépend pas de sa volonté ». Cette rem. vaut quelle que soit la nature du mot que qualifie indépendant.
REM. 1. Indépendantiser (s'), verbe pronom., hapax. Se rendre financièrement indépendant. Pourquoi faut-il que je n'aie pas 1.500 livres de rente, pour pouvoir travailler d'une manière glorieuse, enfin il faut s'indépendantiser, et je n'ai que cet ignoble moyen-là : salir du papier et faire gémir la presse (BALZAC, Corresp., 1821, p. 112). 2. Indépendantisme, subst. masc. a) Attitudes, comportements faisant de l'indépendance un système de conduite ou d'action. Lorsque tout tend vers l'indépendantisme (...) Je me trouve assez libre et ne demande rien Que de rester sujet, car ce goût est le mien (POMMIER, Colères, 1844, p. 126). b) Pol. [Au XVIIe s. en Angleterre, auj. au Canada] Revendication d'indépendance. (Dict. XIXe et XXe s.). 3. Indépendantiste, adj. Qui concerne l'indépendantisme. Pol. Partisan de l'indépendance d'un territoire. La Bretagne s'insurge contre la « colonisation de Paris » et prétend que son avenir se fera sans la France si c'est nécessaire (...). En deçà d'abracadabrantes théories indépendantistes, le mal est réel (L'Express, 27 janv. 1969 ds GILB. 1971). L'animateur de l'Association est connu au Québec pour la vigueur de ses convictions « indépendantistes » (Le Monde, 21 févr. 1969 ds GILB. 1971). Au cours d'une conférence de presse, M. Deferre a condamné l'intransigeance des formations indépendantistes [de la Guadeloupe] (Le Monde, 18 févr. 1982, p. 8). Emploi subst. Indépendantistes québécois. L'on a déjà maintes fois remarqué que les indépendantistes ne sont pas à une incongruité près pour justifier leurs actions (Les Nouvelles de Nouméa, 12 nov. 1981, p. 19, col. 1).
Prononc. et Orth. : [], fém. [-]. Att. ds Ac. dep. 1694; Ac. 1694-1740 independant, ensuite -dé-. Étymol. et Hist. 1584 adj. « qui ne dépend pas » (J. DE BARRAUD, Epistres dorées, trad. de Guevarre, IV, 105a d'apr. H. VAGANAY ds Rom. Forsch. t. 32, p. 85); 1791 hist. subst. masc. plur. (« Les Indépendants », Journal, avr., n° 1 in MARTIN et WALTER, Catalogue de l'hist. de la révolution fr., V, 259 ds QUEM. DDL t. 11). Dér. de dépendant; préf. in-1. Fréq. abs. littér. : 2 287. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 4 191, b) 2 667; XXe s. : a) 2 834, b) 3 016. Bbg. DUB. Pol. 1962, p. 321. - GOHIN 1903, p. 296. - QUEM. DDL t. 11; 2 (s.v. indépendantiser). - VARDAR Soc. pol. 1973 [1970], p. 248.

indépendant, ante [ɛ̃depɑ̃dɑ̃, ɑ̃t] adj. et n.
ÉTYM. 1584; de 1. in-, et dépendant.
Qui ne dépend pas (d'une personne, d'une chose).
A
1 (Personnes). || Indépendant de… : qui ne dépend pas (d'une personne, d'une chose). || Être indépendant; indépendant des autres, à l'égard des autres. || Un écrivain indépendant des petites chapelles (→ Exclusivisme, cit. 1). || Être indépendant du besoin (vx).
1 Dieu donc est indépendant par lui-même et par sa nature; et le roi est indépendant à l'égard des hommes et sous les ordres de Dieu, qui seul aussi peut lui demander compte de ce qu'il fait (…)
Bossuet, Hist. des variations, 5e avertissement, XLIV.
2 D'autres s'imaginèrent que (le plus libre de tous les hommes) c'était un Barbare, qui, vivant de sa chasse au milieu des bois, était indépendant de toute police et de tout besoin.
Fénelon, Télémaque, V.
3 Ses généraux (de Napoléon) trop indépendants les uns des autres, trop séparés, et en même temps trop dépendants de lui (…)
Ph. P. Ségur, Hist. de Napoléon, IV, VI.
Absolt. Qui est libre de toute dépendance. Libre, insoumis. || Être, se vouloir indépendant (→ Disposer de soi; être son propre maître; ne relever de personne; n'avoir de compte à rendre à personne…; et aussi faction, cit. 3; exempt, cit. 9). || Un homme indépendant qui n'aime à travailler qu'à son heure (cit. 57). || Une femme indépendante, (spécialt) qui ne dépend pas d'un homme, des hommes (→ Assurer, cit. 49). || Ce n'est pas un homme de paille, il est entièrement indépendant (→ Consort, cit. 1).Citoyens indépendants (→ Assujettir, cit. 27).Artiste, écrivain indépendant, qui exerce son métier d'une manière indépendante ( Fantaisiste [vx], franc-tireur; dissident, hétérodoxe, non-conformiste…).
4 C'est moins la force des bras que la modération des cœurs qui rend les hommes indépendants et libres.
Rousseau, Émile, IV.
5 Je sentis alors qu'il n'est pas toujours aussi aisé qu'on se l'imagine d'être pauvre et indépendant.
Rousseau, les Confessions, VIII.
6 Voltaire voulut devenir riche pour être indépendant.
Condorcet, Vie de Voltaire.
7 La nature ne m'a point dit : Ne sois point pauvre; encore moins : Sois riche; mais elle me crie : Sois indépendant !
Chamfort, Maximes et pensées, XXV.
8 (…) quiconque n'a pas de propriété ne peut être indépendant (…)
Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe, t. VI, p. 326.
9 Il ne faut être ni père ni époux, si l'on veut vivre indépendant : il faudrait peut-être n'avoir pas même d'amis; mais être ainsi seul, c'est vivre bien tristement, c'est vivre inutile.
É. de Senancour, Oberman, XLIII.
Société des Artistes indépendants, fondée en 1884, et formée d'artistes qui exposent librement leurs œuvres, sans se soumettre à un jury.N. m. pl. || Le salon des Indépendants.
Spécialt. || Travailleur indépendant : personne qui exerce sa profession de manière libérale (en particulier, qui n'est considérée ni comme un salarié ni comme un commerçant par les organismes de protection sociale auprès desquels elle cotise). || Un photographe indépendant. Free-lance (anglic.). || Rémunération d'un travailleur indépendant. 2. Honoraire.Subst. masc. || Les indépendants. || Travailler en indépendant.
2 (Au sens fort; absolt). Qui ne dépend de personne d'autre. → ci-dessus cit. 1, Bossuet.
3 (1872). Polit. || Républicain indépendant : membre d'un groupe politique républicain conservateur. || Fédération nationale des républicains indépendants (1966).N. m. pl. (1791). || Les indépendants. || Centre national des indépendants et des paysans (1949). Ellipt. || Un indépendant (et) paysan; un indépendant-paysan.
9.1 Cet hybride appelé indépendant-paysan représente assez bien la province.
F. Mauriac, Bloc-notes 1952-1957, p. 321.
4 N. (Rare en emploi général). || Un indépendant, une indépendante.Spécialement :
a Sports. Sportif appartenant à une catégorie non professionnelle, mais plus organisée que les amateurs.
9.2 Il réfléchit qu'il était possible d'être à la fois gérant de snack-bar et coureur amateur. Qu'on peut même passer dans la catégorie des indépendants, laquelle est intermédiaire entre amateurs et professionnels (…)
Roger Vailland, 325 000 francs, p. 190.
b N. m. pl. (1669). Hist. || Les Indépendants : nom donné aux membres d'une secte religieuse anglaise du XVIIe siècle, à ceux de plusieurs partis politiques, etc.Au sing. || Un Indépendant.
c Écon. Société pétrolière ne faisant pas partie des grands groupes multinationaux (dits majors, anglicisme).
5 (Choses). Qui garantit l'indépendance (de qqn). || Position, situation, vie indépendante. || Fortune indépendante. || Un emploi indépendant (→ Bâton, cit. 19).
10 — Sa fortune (…) est tout à fait indépendante, et son âme encore plus.
Mme de Staël, Corinne, VI, IV.
6 (XVIIe). Personnes. Qui aime l'indépendance, ne veut être soumis à personne. Indocile. || Un enfant indépendant et volontaire. || Il est indépendant et ne veut en faire qu'à sa tête, qu'à sa volonté.Caractère, esprit indépendant.
11 — Et la petite ?… Toujours gentille ? — Tout à fait gentille… Beaucoup d'imagination… Lectures un peu désordonnées… Très indépendante… — Oui, elle n'aime pas sentir le mors (…)
J. Chardonne, les Destinées sentimentales, p. 45.
N. || C'est une indépendante.
B (Choses).
1 Dr. Se dit d'un organe, d'une collectivité qui jouit de l'indépendance. Autonome. || Indépendant de…; indépendant. || Banque (cit. 3) indépendante de l'État. || L'Église (cit. 7) et l'État doivent être indépendants.Rendre un pays indépendant d'un autre (→ Esclavage, cit. 8). || État, pays indépendant et souverain.
2 (1636). || Indépendant de… : qui ne change pas, ne varie pas en fonction de qqch. ( Absolu, constant, fixe). || Vérité, certitude indépendante du temps, du lieu. || La beauté est indépendante de l'opinion, de la mode (→ Agrément, cit. 3). || « Son zèle fut toujours indépendant des circonstances » (Académie). || Frais généraux, indépendants des quantités produites (→ 2. Frais, cit. 15). || La chaleur de l'eau est indépendante de la durée de l'ébullition (cit. 1).
12 Ô règle infaillible descendue du ciel, toujours indépendante des lieux, des temps, des nations, des intérêts (…)
Massillon, Carême, Vérité de la religion.
13 (…) il y a peu de gens qui aient le goût fixe et indépendant de celui des autres : ils suivent l'exemple et la coutume, et ils en empruntent presque tout ce qu'ils ont de goût.
La Rochefoucauld, Réflexions diverses, 10.
Qui n'a pas de rapport, de relation avec qqch. || L'âme (cit. 5) est d'une nature indépendante du corps (Descartes). || Événements, phénomènes indépendants les uns des autres (→ Épigénie, cit.). || Forme (cit. 42) indépendante du fond, de la substance. || Pour des raisons indépendantes de notre volonté, nous avons dû…
14 Ce phénomène moral ne paraîtra pas extraordinaire aux gens qui savent que les qualités du cœur sont aussi indépendantes de celles de l'esprit que les facultés du génie le sont des noblesses de l'âme.
Balzac, la Vieille Fille, Pl., t. IV, p. 261.
(En parlant d'un mécanisme). || Le frein à main est indépendant du frein à pied.
3 Absolt. a Au plur. (Choses). Qui n'ont pas de rapport entre elles, qui ne dépendent pas les unes des autres. Distinct, séparé. || Deux questions indépendantes. || Concours de causes indépendantes (→ Hasard, cit. 26). || Les deux sens indépendants d'une phrase, dans un calembour (cit. 3).Spécialt. || Mécanismes indépendants. Autonome. || Roues avant indépendantes. || Systèmes de freins indépendants.
b Math. || Variable indépendante, dont il n'existe aucune combinaison linéaire de valeur nulle.Gramm. || Proposition indépendante, celle qui ne dépend d'aucune autre. REM. Selon Marouzeau, ce terme est appliqué à la proposition principale « quand on veut simplement définir sa nature, sans préjuger du rôle qu'elle peut jouer par rapport à une subordonnée ». D'autres grammairiens (cf. Grevisse, le Bon Usage, §173) réservent cette désignation à une proposition « dont aucune autre ne dépend », « qui se suffit à elle-même ». — N. f. || Une indépendante.
15 Il lui arrive (au français) d'exprimer parallèlement deux idées sous forme de propositions indépendantes juxtaposées dont l'une dépend en réalité de l'autre par le sens et a une valeur de véritable subordonnée (…) Ces fausses indépendantes, subordonnées honteuses qui refusent la marque de leur sujétion, peuvent exprimer : La cause (…) La comparaison (…) L'opposition (…) La supposition (…)
René Georgin, Difficultés et finesses de notre langue, p. 130.
4 (Mil. XXe). Spécialt (en parlant d'un logement). Qui est isolé ou séparé des logements contigus, qui possède une entrée particulière. || Chambre à louer, indépendante. || Pièce indépendante donnant sur l'escalier de service.Entrée indépendante.
16 Rien ne nous empêche de chercher un logis indépendant, dès que nous pourrons (…)
J. Romains, Une femme singulière, p. 11.
C (1826, Balzac; de Indépendance, dans guerre d'Indépendance américaine). Vx. || Chapeau indépendant; n. m., un indépendant : chapeau analogue à celui des soldats de la guerre d'Indépendance américaine.
CONTR. Assujetti, dépendant, soumis, subordonné. — Coopératif (esprit), courtisan, esclave, serf. — Connexe, corrélatif.
DÉR. Indépendantisme.

Encyclopédie Universelle. 2012.

См. также в других словарях:

  • indépendant — indépendant, ante (in dé pan dan, dan t ) adj. 1°   Qui ne dépend point de, qui n est point subordonné à, en parlant des personnes. •   Son âme se maintint toujours libre et indépendante de la fortune, LA FONT. Vie d Ésope.. •   Dieu est… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • indépendant — Indépendant, [indépend]ante. adj. v. Qui ne dépend de personne. Il est souverain & indépendant. il a sa liberté, il est indépendant. il est indépendant de qui que ce soit …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Indépendant — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Indépendant », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Le qualificatif indépendant peut nommer ou …   Wikipédia en Français

  • INDÉPENDANT — ANTE. adj. Qui ne dépend point de telle personne ou de telle chose, qui ne lui est point subordonné. Il commande un petit corps d armée indépendant du général en chef. Son zèle fut toujours indépendant des circonstances, des événements.   Il se… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • indépendant — savarankiškas statusas T sritis Gynyba apibrėžtis Laivybos kontrolei priklausantis prekinis laivas, plaukiantis vienas, be karinio laivo palydos. atitikmenys: angl. independent pranc. indépendant ryšiai: dar žiūrėk – atskirasis laivas …   NATO terminų aiškinamasis žodynas

  • indépendant — См. indipendente …   Пятиязычный словарь лингвистических терминов

  • indépendant — adj. indépandan (Saxel) / indépêdê (Albanais) / indépindin (Vaulx), TA, E …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Indépendant (Québec) — Pour les articles homonymes, voir Indépendant. Le terme indépendant est un qualificatif attribué aux candidats à une élection ou aux députés à l Assemblée nationale qui ne sont pas associés à la bannière d un parti politique autorisé. Il s agit d …   Wikipédia en Français

  • INDÉPENDANT, ANTE — adj. Qui ne dépend point de telle personne ou de telle chose, qui ne lui est point subordonné. Il commande un petit corps d’armée indépendant du général en chef. Son zèle fut toujours indépendant des circonstances, des événements. Par extension,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Indépendant du Haut-Jura — L’Indépendant du Haut Jura Pays  France Langue Français Périodicité hebdomadaire Genre presse régionale Prix au numéro …   Wikipédia en Français


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»